Les résultats que vous obtiendrez dépendront de plusieurs facteurs, les plus importants demeurant votre degré d’application et votre assiduité. Plus vous les utiliserez et les raffinerez, plus vous augmenterez votre capacité à contrôler votre excitation. La pratique répétée développera votre habilité et votre confiance en vous. Comme cela a été le cas pour des milliers d’hommes.

Cela va entièrement dépendre de votre implication et de votre sérieux. Elle demande cependant un minimum de temps et de patience. On ne résout pas un problème d’éjaculation trop rapide par une procédure trop rapide ! La technique la plus performante est de se lancer à fond dans le projet et de maîtriser chaque exercice avant de passer au suivant.

La pratique des exercices peut être suivie par l’homme seul, sans que sa conjointe n’y participe. Il est évident que la présence d’une épouse coopérative favorise la mise en place de nouvelles façons d’agir. Mais cela n’est absolument pas nécessaire !

Il n’y a pas d’âge pour améliorer sa vie sexuelle ! Les études les plus récentes montrent que les hommes âgés ont d’aussi bons résultats que les hommes jeunes s’ils se prennent en charges.

Non, pas du tout ! L’hypnose est sans danger si vous faites appel à un thérapeute sérieux ou un site internet en qui vous avez confiance. En plus, elle ne fonctionne que si vous l’autorisez à fonctionner. Contrairement à ce qui se passe durant l’enfance, il n’est plus possible à l’âge adulte de vous forcer à intégrer inconsciemment des idées qui ne correspondent pas à vos valeurs et à votre éthique. Pensez-vous que l’hypnose utilisée depuis 25 ans en bloc opératoire est une arnaque ?

Oui, absolument ! Mais votre motivation et ouverture d’esprit est primordiale. Sans cela, les suggestions mentales n’auront aucun effet. Néanmoins, la méthode la plus souvent proposée est celle qui associe des exercices spécifiques à l’hypnose. Cette association, souvent appelée : « Technique globale », apporte les meilleurs résultats.

Tout à fait ! De plus en plus de sexologues procèdent de cette façon grâce à leur site internet. Aussi, on obtient des sons de haute qualité pour le confort du « patient ».

Tous les sexologues sont d’accord, aujourd’hui, pour dire que le problème de l’éjaculation précoce n’est pas une maladie ! Elle est très rarement un problème physique ! Dans la grande majorité des cas, l’éjaculation précoce est une difficulté émotionnelle ! Aussi, il n’est pas indispensable de démarrer son « traitement émotionnel» via un sexologue ou un hypnothérapeute.

Il n’y a pas de solution miracle mais bien des solutions adaptées en fonction de vos attentes et de votre situation personnelle (prix, rapidité, durabilité, sécurité, écoute, confidentialité, résultats …)

Vous avez le choix ! Si vous êtes prêts à travailler seul, il existe des solutions efficaces (exercices, hypnose, astuces) à des prix très abordables. Vous trouverez ces solutions facilement dans des manuels papiers, électroniques et audios ou sur des plateformes spécialisées. Si vous voulez absolument être accompagné par un thérapeute, ce sera plus cher.

Le charlatanisme existe partout ! Le domaine de l’éjaculation précoce ne fait pas exception. Mais il est facile aujourd’hui d’obtenir des solutions efficaces, fiables et expérimentées par des milliers d’hommes comme vous.

Non, pas du tout ! Vous serez dans l’obligation de consulter un médecin-sexologue s’il vous est trop difficile d’effectuer un travail personnel (exercices) et que vous optiez pour des médicaments. La prescription est obligatoire. Au-delà de ça, vous trouverez des solutions éprouvées scientifiquement (exercices, hypnose, astuces, etc.) dans les manuels papiers, électroniques et audios ou sur des plateformes spécialisées.

Restez bien conscients que ces astuces ne changeront rien au fond du problème ! En effet, dès que vous n’utiliserez plus ces astuces, tout reviendra comme avant ! Cependant, au vu des difficultés provoquées par l’éjaculation précoce, trouver une solution, même provisoire et incomplète, peut s’avérer très utile.

Actuellement, plusieurs médicaments peuvent aider à retarder l’éjaculation. Les plus utilisés et les plus efficaces semblent être ceux qui appartiennent à la famille des inhibiteurs de recapture de la sérotonine (IRS). On y trouve la dapoxétine (Priligy®) et les antidépresseurs. Attention, ces médicaments exigent une prescription médicale obligatoire ! Aussi, gardez à l’esprit qu’ils peuvent occasionner des effets secondaires et que dès que l’on arrête les médicaments tout revient également comme avant.

La méthode la plus souvent proposée est celle qui associe des exercices spécifiques à l’hypnose. Cette association, souvent appelée : « Technique globale », apporte, à l’heure actuelle, les meilleurs résultats.